Le Casino des Pins investit plus de 200 000 euros pour renouveler ses machines

La région des Sables d’Olonne est surtout connue pour ses plages de sables fin, ses stations balnéaires et son flot de touristes tout au long de l’année. Dans ce cadre ensoleillé se trouve le casino des Pins.

A la date du lundi 15 avril 2013, cet établissement a procédé à l’acquisition de nouvelles machines à sous et une roulette virtuelle. En effet, il investit dans de nouvelles installations afin de maintenir son niveau de compétitivité au top.

Selon les explications de la direction de la maison des jeux des Pins, cette année, le budget de renouvellement des anciennes machines et d’acquisition de cette roulette anglaise serait estimé à 235 000 euros. Il s’agit d’une version moderne puisque c’est comme si vous jouiez en ligne à roulette. Le directeur des jeux des Pins, Eric Rouziou affirme que l’innovation et la modernité sont les seuls moyens qui peuvent garantir la stabilité du chiffre d’affaires d’un casino. Le secteur du jeu d’argent connait une baisse significative ces-derniers temps à cause de rigoureuses règlementations notamment portant sur l’interdiction de fumer imposé dans la plupart des salles.

La direction de la maison de jeux des Pins a donc porté son choix sur la roulette anglaise version moderne étant donné que la concurrence propose déjà les traditionnels black jack, poker et baccarat. La clientèle n’étant pas majoritairement des joueurs passionnés par l’appât du gain, mais plutôt des vacanciers de passage qui cherche un endroit sympathique où terminer la journée. Ils ne viennent pas pour se casser la tête ni dépenser leur argent. C’est la fameuse ambiance de casino qu’ils viennent y chercher, voila pourquoi les jeux qui y sont mis à leur disposition relèvent typiquement du hasard.

Il est loin d’être aisé de faire entrer dans son établissement de nouveaux jeux d’argent. En France, la procédure légale d’expérimentation prend six mois plus une attente d’un an environ. Cette lenteur administrative fait office de manque de considération émanant du gouvernement aux yeux des présidents des casinos de l’hexagone.